Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

463 articles avec gastronomie - cuisine - recettes - gourmandises - dietetique -

Ectac - Les Fables de la Fontaine, la table étoilée de Julia Sedefdjian -

Publié le par Sylvain.ectac

La cheffe Julia Sedefdjian (à g.)

La cheffe Julia Sedefdjian (à g.)

- Julia Sedefdjian, la plus jeune cheffe étoilée de France, aura 23 ans en décembre. C'est aussi l'âge de notre invitée, Raphaëlle G., 
- Les Fables de la Fontaine sert une cuisine de la mer raffinée, décomplexée, accessible,
- A la carte, nous avons privilégié les plats "signatures" de la cheffe qui permettent de composer un repas complet autour de 60 euros,

Partager cet article

Repost 0

Ectac - Guide Michelin 2017 : la cuisine de montagne au sommet -

Publié le par Sylvain.ectac

Le guide Michelin a officiellement révélé son classement 2017 ce jeudi 9 février. Parmi les restaurants étoilés, on retrouve les restaurants de montagne de Yannick Alléno (trois étoiles) et de Marc Veyrat (deux étoiles),

Le guide Michelin a officiellement révélé son classement 2017 ce jeudi 9 février. Parmi les restaurants étoilés, on retrouve les restaurants de montagne de Yannick Alléno (trois étoiles) et de Marc Veyrat (deux étoiles),

Le palmarès du Guide Michelin a plutôt fière allure,
Il a fait passer quelques informations, notamment que des régions jusque-là peu étoilées étaient mieux dotées cette année. Ainsi, les établissements de montagne sont bien là. Avec Yannick Alléno en tête, bien sûr (le seul nouveau trois étoiles pour son restaurant à Courchevel), mais également Marc Veyrat qui revient en force avec son restaurant de Manigod (deux étoiles),
On est content pour les deux hommes et notamment Yannick Alléno, dont on avait déjà pu saluer le brio lorsqu’il a repris le Pavillon Ledoyen il y a deux ans,
Lors de la présentation du guide, ce jeudi matin, Michael Ellis, le patron du guide n’a pas manqué de mettre son auditoire en appétit en vantant la tartiflette revisitée de Yannick Alléno : « Pour faire une tartiflette 3 étoiles, il faut avoir du talent »,
Deuxième enseignement : il n’y aura pas cette année d’étoile « médiatique » : « Le guide Michelin s’est toujours tenu à l’écart des modes. Nous nous méfions en général de l’emballement médiatique », avait prévenu un inspecteur sur Twitter. Exit Jean-François Piège,
Troisième enseignement, quelques erreurs du passé ont été réparées, et on ne peut que s’en féliciter. Ainsi, l’exceptionnel restaurant la Grenouillère, d’Alexandre Gauthier, reçoit enfin la deuxième étoile qu’il mérite depuis plusieurs années. C’est aussi le cas de Kei notre chouchou sur Paris,

Partager cet article

Repost 0

Ectac - Le beaujolais veut se réinventer -

Publié le par Sylvain.ectac

BEAUJOLAIS NOUVEAU : Le vin primeur, dont on célèbre l’arrivée, est englué dans une crise économique depuis une quinzaine d'années,

BEAUJOLAIS NOUVEAU : Le vin primeur, dont on célèbre l’arrivée, est englué dans une crise économique depuis une quinzaine d'années,

Sortir de la crise et se réinventer. Tel est le challenge auquel se trouvent aujourd’hui confrontés les viticulteurs du beaujolais, englués dans des difficultés économiques depuis une quinzaine d’années. Alors que le millésime 2016 du beaujolais nouveau arrive sur les comptoirs ce mercredi à minuit, les professionnels se disent confiants dans l’avenir, 
« Pour la première fois depuis bien longtemps, les ventes à l’international sont reparties à la hausse cette année (+1,49 %) », explique Jean Bourjade, délégué général d’Inter Beaujolais,
« Il y a six, sept ans, on a observé un début d’embellie qui commence seulement à se traduire maintenant dans les chiffres. Après avoir été fortement stigmatisé, le beaujolais connaît à nouveau une période de grâce. Sa réputation et son image de mauvais vin ont changé », poursuit le vigneron, 
Le primeur est considéré comme un produit de luxe français à l’étranger. Au Japon, le groupe Lacoste par exemple, n’hésite pas à s’afficher à ses côtés lors de son lancement. Ce qu’il se garde bien de faire au sein de l’Hexagone, où le « marché reste encore le plus dur à séduire »,
« On a connu une période semblable aux 30 glorieuses. Des années 70 à 90, on a planté beaucoup d’hectares pour faire face à la demande qui explosait. Mais sur la fin des années 90, l’effet de mode s’est estompé », enchaîne Jean Bourjade,
Des ventes qui chutent de moitié en l’espace de dix ans,
Résultat : la production de primeur a été bien plus importante que les besoins du marché, la consommation a fortement chuté et des centaines de milliers de pieds de vignes ont été arrachées. En l’espace de dix ans, les ventes ont chuté de moitié, passant de 1,4 million d’hectolitres à 750.000 par an,
Pour refaire surface, l’Inter Beaujolais mise désormais sur l’ensemble de ses vins, particulièrement les crus, qui se portent économiquement bien. « On oublie souvent que le beaujolais nouveau concerne seulement un tiers du vignoble. Les vins de garde ont un très bon rapport qualité-prix et sont méconnus », conclut-elle,
Vente directe
Mais pour Isabelle Perraud, viticultrice bio du Domaine Côtes de la Molière, la solution est ailleurs. Elle et son époux ont fait le pari il y a 15 ans de se lancer dans la production de vins naturels, abandonnant le beaujolais traditionnel et le négoce,
« On avait subi une année catastrophique au cours de laquelle on n’avait pas vendu du tout nos productions. A la suite de ça, on a décidé de vendre nous-même nos vins et de sortir ainsi du marché conventionnel, où les prix sont bradés. On a fui la grande distribution et les centrales d’achat. Comment voulez-vous valoriser des vins de garde vendus à cinq euros la bouteille ? », s’interroge-t-elle estimant que la « vente directe est forcément une solution » pour sauver le vignoble,

Partager cet article

Repost 0

Ectac - 1896, Émile Moench crée Alsa en hommage à l’Alsace française -

Publié le par Sylvain.ectac

Il était une marque : Après 1870, la France perd l'une de ses régions. Mais les Alsaciens veulent rester français. L'un d'eux, rend hommage à l'Alsace française en créant sa marque de levure, la marque à l'alsacienne, Alsa,

Il était une marque : Après 1870, la France perd l'une de ses régions. Mais les Alsaciens veulent rester français. L'un d'eux, rend hommage à l'Alsace française en créant sa marque de levure, la marque à l'alsacienne, Alsa,

Alsa
En 1871, la France rend les armes après plusieurs mois de guerre contre l’ennemi allemand. La France doit payer un lourd tribut : donner une grande partie de l’Alsace et de la Lorraine à l’Allemagne. L’annexion est mal vécue par les Alsaciens. Plus de 120.000 d’entre eux décident de déménager pour rester français. L’un de ces Alsaciens s’appelle Emile Moench, il est tout jeune boulanger et il sera la fondateur de la marque Alsa. "On imagine qu’il a pu être très affecté puisqu’il s’installe du côté de Nancy avec sa femme, raconte Caroline Dupoizat, chef marketing de la marque selon qui se comportement traduit une "volonté de rester français et puis un rejet de cette germanisation". Emile Moench commence à vendre sa levure pour gâteaux, une levure française donc, mais nostalgique de l’Alsace. "On a perdu l’Alsace et ça va se traduire dans leur commerce. Emile Moench l’a dessinée comme emblème de la marque Alsa et on retrouve tout au long de l’histoire de la marque une ode aux provinces perdues, un attachement qui était si cher au fondateur d'Alsa", poursuit-elle.
Le nom Alsa, et son image sont aussi dans l’air du temps. Barbara Hess, directrice du mémorial d’Alsace Moselle raconte qu'à l'époque de nombreuses "affiches publicitaires (...) ont pu effacer la frontière (...) C'est un filon qu'exploitaient les chargés de communication". La levure plait, et l’image de l’Alsacienne est rapidement diffusée partout en France. "Au départ c’était le curé du village qui le commercialisait. Et petit à petit elle gagne les foyers français. Elle n’a pas été commercialisée en Allemagne", ajoute Caroline Dupoizat. Avec le temps, l’Alsace s’apaise, la langue allemande se développe dans les écoles, et les alsaciens commencent à se faire à leur nouvelle nationalité.
Tout change en 1914, avec la guerre, la reconquête des territoires perdus devient un argument majeur. Selon Barbara Hess, "l'objectif était de récupérer les provinces perdues. Tous les supports ont été exploités pour pouvoir justifier de l’appartenance de l’Alsace à la France et la ménagère aussi a du avoir son rôle dans la transmission de propagande". Après la guerre, l’Alsace-Moselle est officiellement restituée à la France et la marque Alsa continue de rendre hommage à la patrie. "Emile Moench publie un livre de recette avec le fameux gâteau du poilu, facile à faire". Les références historiques et politiques sont peu à peu gommées mais le logo de l’Alsacienne demeure. Aujourd’hui la marque vend un petit sachet rose toutes les 3 secondes,

Partager cet article

Repost 0

Ectac - MJCB : l'incroyable villa 1901 à Nancy -

Publié le par Sylvain.ectac

Maison Jardin Cuisine Brocante : Ce samedi 13 août, partez à la découverte de la villa 1901 à Nancy, transformée en maison d'hôtes et dégustez une salade tiède de fèves et d'encornets,

Maison Jardin Cuisine Brocante : Ce samedi 13 août, partez à la découverte de la villa 1901 à Nancy, transformée en maison d'hôtes et dégustez une salade tiède de fèves et d'encornets,

Maison : la villa 1901 à Nancy,  
Nous sommes dans le centre-ville, à proximité du parc de Saurupt, et c’est dans un jardin de 1.500 m² avec des arbres centenaires que se trouve cette villa 1901devenue maison d’hôtes. C’est lorsque les quatre enfants d’Isabelle ont quitté la maison qu’elle a entrepris de grands travaux pour la transformer. Et autant vous le dire tout de suite, la déco est particulièrement réussie.  Avec un vrai parti pris, elle a peint les boiseries et les parquets en noir mat, ainsi que la montée d’escalier et les cheminées d’époque. 
Contrairement à ce qu'on pourrait penser, la maison n'est pas sombre puisqu'elle a ensuite ajouté de la couleur avec par exemple des kilims, qu’elle a fait venir de Turquie. Ce sont des morceaux de vieux tapis, cousus les uns aux autres, comme un patchwork puis recoloré. Ces tapis sont tellement beaux qu’on dirait des tableaux. Imaginez sol et boiseries noires, murs gris taupés et un énorme tapis rose qui réveille la pièce. Un canapé rose, un fauteuil violet et quelques touches d'orange, vert et jaune avec les coussins, voilà un salon chic et pétillant.
Quant aux salles de bains, elles sont toutes différentes : il y en a une toute noire, avec un carrelage noir sur les murs et au sol, c’est un noir moiré qui brille, celle-ci est séparée de la chambre par une verrière métallique fabriquée par un métallier lorrain, compagnons du devoir. Dans une autre salle de bains, une idée que vous pourrez copier, un papier peint imitation vielles planches de bois brut blanchies. L’effet est incroyable, on dirait vraiment que les murs sont en bois,
La décoration d'une chambre de la villa 1901,

La décoration d'une chambre de la villa 1901,

Cuisine : une salade de fèves et encornets, 
Il faut d'abord tirer tout doucement sur la tête de l’encornet, pour ensuite retirer la toute petite plume à l’intérieur, le petit cartilage en quelque sorte, qui est transparent… Ensuite, vous les rincez soigneusement, ces cornets d’encornets, et si besoin est, vous leur retirez leur première peau rosâtre (si elle vous semble trop épaisse), et ensuite vous les taillez en deux ou trois gros morceaux, dans la hauteur.
Vous avez gardé de côté les tentacules de vos encornets, qui sont délicieux, et tout ça, vous allez le passer tout simplement à la poêle, à feu très vif, avec de l’huile d’olive, une gousse d’ail écrasée du plat de la main, une pincée de sel, et vous faites sauter pendant, disons 5 minutes, le temps qu’il n’y ait plus de liquide dans la poêle. Ensuite, vous passez ces calamars dans un saladier, vous les assaisonnez de nouveau, fleur de sel, piment d’Espelette, pas trop, et une très bonne huile d’olive. Vous mélangez et vous les laissez tout doucement tiédir. 
Ensuite, les fèves, que vous avez écossées. Vous les passez 5 à 7 minutes à l’eau bouillante bien salée, vous les égouttez sous de l’eau fraîche, et vous leur retirez délicatement leur petite membrane… Vous les ajoutez dans le saladier avec des oignons frais comme des cébettes. Ajoutez des zestes de citron jaune, de l'huile d'olive et dégustez,

Partager cet article

Repost 0

Ectac - Sans le judo, Thierry Marx aurait pu mal tourner -

Publié le par Sylvain.ectac

Drôle de rencontre : Le chef étoilé revient sur son enfance compliqué dans les cités de la banlieue parisienne,

Drôle de rencontre : Le chef étoilé revient sur son enfance compliqué dans les cités de la banlieue parisienne,

Iconoclaste, il maîtrise aussi bien l'art du risotto que celui du judo. De la fureur de la guerre au Liban - où il était casque bleu - au restaurant étoilé, il a fait de la cuisine une vertu, un lien social. Thierry Marx a un nom de révolutionnaire pour un chef qui l'est aussi, à sa façon. Avant de devenir le chef médiatique que l'on connait, un parcours sinueux avec une enfance et une adolescence dans le XXe arrondissement de Paris, puis dans le Val-de-Marne et en Seine-Saint-Denis,
Celui qui a participé au succès de l'émission culinaire Top Chef sur M6, confie que dans ces quartiers "mal tourner c'est assez facile". Ça aurait pu lui arriver. "Ce qui m'a sauvé, c'était le premier cadre éducationnel que j'ai accepté, qui était le judo. Et le fait d'avoir des professeurs de judo qui faisaient en sorte de ne pas nous laisser dans la cage d'escalier (...) a évité la dérive de l'argent facile et des petits trafics locaux",

Partager cet article

Repost 0

Ectac - Les volailles anciennes de Frédéric Ménager -

Publié le par Sylvain.ectac

Mon métier, ma passion : Dans sa ferme-auberge, Frédéric Ménager cultive des légumes anciens et surtout, des volailles anciennes,

Mon métier, ma passion : Dans sa ferme-auberge, Frédéric Ménager cultive des légumes anciens et surtout, des volailles anciennes,

"Quand je suis dans mon jardin et que je fais mon ramassage, je suis déjà en train d'imaginer ce que je vais pouvoir faire avec, donc bien en amont. Je me dis, tiens ça, je le verrai bien dans une assiette. C’est un recul que je n’avais pas avant." À quelques kilomètres au-dessus des vignobles de Beaune, en Bourgogne, Frédéric Ménager nous accueille dans sa ferme-auberge, la Ruchotte. Sa spécialité : les légumes anciens et surtout, les volailles anciennes, qu'il réhabilite avec une patience de collectionneur.  
"Nous par exemple, on a de la Barbezieux, originaire de Charente, une magnifique race, de la La Flèche et de la Le Mans, originaires toutes les deux de Sarthe, de la Coucou de Rennes, qui comme son nom l'indique, est originaire de Rennes, de la dinde rouge des Ardennes...", détaille-t-il. Après avoir cuisiné dans de grands restaurants, Frédéric, Eva, son épouse, et leurs deux fils, se sont installés dans cette superbe bâtisse en pierre de Bourgogne, perdue au milieu des bois.  
"Ce qui m’a amené ici, c’est surtout l’envie de pouvoir cuisiner des bons produits faits à mon idée, des produits qui soient bons pour la santé aussi. C'est pour ça qu'on a choisi l'option de faire de l'agriculture biologique s'il faut mettre un nom dessus. On essaie de réfléchir à ce qu'on fait à ce qu'on met en place pour essayer d'abîmer le moins possible ce qui nous entoure", ajoute-t-il,

Quand les gens goûtent une de nos volailles, ils me disent qu'ils ont l'impression de ne jamais avoir mangé ça avant,

Frédéric Ménager, éleveur de volailles,

Sur sa micro ferme de 5 hectares, Frédéric s'attache donc à créer un écosystème économiquement viable, "c’est-à-dire que l'on met les animaux dans le jardin à certains moments, parce qu'on a besoin qu'ils grattent un peu la terre, qu'ils mangent tous les insectes qui sont dedans, explique-t-il. Quand il y a ce qu'on appelle des mauvaises herbes mais que nous on appelle des adventices, c'est les moutons qui les mangent. Tout est recyclable, rien n'est jeté, rien".
Ici, on sait prendre son temps, car là où un élevage industriel produit ses poulets en un mois et demi, Frédéric élève ses volailles pendant 8 à 9 mois. "Quand les gens goûtent une de nos volailles, ils me disent qu'ils ont l'impression de ne jamais avoir mangé ça avant, ou alors les personnes les plus âgées me disent que ça leur rappelle le poulet de leur grand-mère", ajoute ce fin cuisinier. Le savoir-faire et la démarche plaisent. Frédéric reçoit des hôtes venus du monde entier jusqu'à Bligny-sur-Ouche pour déguster ses volailles rôties.
Les coordonnées :  
Ferme-auberge la Ruchotte, 21360 Bligny-sur-Ouche
www.laruchotte.fr
03.80.20.04.79,

Partager cet article

Repost 0

Ectac - 10 recettes pour améliorer votre salade -

Publié le par Sylvain.ectac

Pour être en forme cet été et changer de la tomate-mozza, tentez ces salades gorgées de soleil,

Pour être en forme cet été et changer de la tomate-mozza, tentez ces salades gorgées de soleil,

Marre de la tomate-mozza ? Pas besoin d'être un top chef pour transformer la salade de votre été en un plat gourmand et équilibré. Mélange sucré-salé, sauces maisons épicées ou moutardées, légumes tièdes... Entre votre primeur et le supermarché, vous avez le choix pour des recettes faciles, rapides et savoureuses. Un accompagnement idéal avec un barbecue ou en plat principal avec ce qu'il faut pour vous rassasier. C'est aussi l'occasion d'habituer les plus jeunes aux légumes sous différentes formes dans un saladier,
Un duo quinoa/boulgour avec des morceaux de grenade, noisettes et oignons rouges,

Un duo quinoa/boulgour avec des morceaux de grenade, noisettes et oignons rouges,

Au fond, une salade c'est un mélange de produits frais assaisonnés. Halte aux idées reçus sur la salade comme une entrée "déjà-vue" toute verte. C'est le moment de changer la batavia pour des tagliatelles de courgettes ou carottes crues, du quinoa ou un méli-mélo de légumes (poivrons, câpres et cornichons). Tant qu'on y est, c'est le moment d'utiliser le barbecue (ou le four) pour faire griller des poivrons, courgettes, aubergines ou maïs pour les glisser dans le saladier. Un filet d'huile d'olive ou nature et c'est parti pour la dégustation,
Une belle assiette colorée : cerise, radis, edamame, mâche et ricotta,

Une belle assiette colorée : cerise, radis, edamame, mâche et ricotta,

Viandes et poissons marinés pour un plat consistant,
Pour un apport en protéines, vous pouvez agrémenter votre salade avec de la viande rouge ou blanche. Là encore, on peut "twister" la tranche de viande froide pour une pièce grillée au barbecue ou à la poêle avec des herbes pour la parfumer. Il y a aussi la marinade : il suffit de préparer votre sauce maison et de laisser votre viande dedans le temps que vous souhaitez. Et cela marche pour les poissons avec des agrumes ou du pastis. Pour éviter le côté un peu trop gras, on change l'huile par du lait de coco ou des yaourts blancs,
Des tagliatelles de courgettes avec des pignons de pain et du parmesan,

Des tagliatelles de courgettes avec des pignons de pain et du parmesan,

Il n'y a pas que la vinaigrette dans le saladier,
On oublie la vinaigrette toute prête pour essayer le miel et la moutarde, ou une sauce pour voyager comme la sauce thaï (huile de sésame, sauce soja, nuoc-mâm). Le fromage blanc est parfait pour lier des épices ou des agrumes, sans matières grasses. Ajoutez quelques petits oignons blancs et votre sauce est prête, sans y passer trop de temps,
On mélange le poulet comme ici avec des pommes et des carottes,

On mélange le poulet comme ici avec des pommes et des carottes,

La salade de pâtes revisitée avec des agrumes et des raisins,

La salade de pâtes revisitée avec des agrumes et des raisins,

Les lentilles se marient avec de la truite et des citrons/oranges confits,

Les lentilles se marient avec de la truite et des citrons/oranges confits,

Du frais et du léger : poisson blanc, patates douces et roquette,

Du frais et du léger : poisson blanc, patates douces et roquette,

Une nouvelle version de la salade de riz avec de la ricotta, du riz brun et des raisins,

Une nouvelle version de la salade de riz avec de la ricotta, du riz brun et des raisins,

Des céleris avec du saumon et de l'aneth,

Des céleris avec du saumon et de l'aneth,

On fait griller le poulet et les légumes pour une texture savoureuse,

On fait griller le poulet et les légumes pour une texture savoureuse,

Partager cet article

Repost 0

Ectac - MJCB : la salade Caprese, la recette authentique -

Publié le par Sylvain.ectac

Maison Jardin Cuisine Brocante : Au menu aujourd'hui : la vraie recette de la "tomate-mozza" originaire de Capri et une nuit dans un château médiéval,

Maison Jardin Cuisine Brocante : Au menu aujourd'hui : la vraie recette de la "tomate-mozza" originaire de Capri et une nuit dans un château médiéval,

Maison : passer une nuit dans un château médiéval,

Nous allons dormir dans un château médiéval. Il est à Tennessus dans les Deux-Sèvres, à 9 km de Parthenay. Ce château à l’abandon a été acheté il y a une vingtaine d’années par un couple d’Anglais, et pendant que Nicholas partait travailler, Philippa le restaurait avec passion pour l’habiter et finalement en faire aussi des chambres d’hôte. Vivre dans un château-fort c’était une envie et un défi. Elle a fait les gros travaux avec un archi des bâtiments de France, elle s’est aussi documentée dans les archives de Niort pour se lancer dans une décoration de l’époque,

La chambre seigneuriale du Château de Tennessus,

La chambre seigneuriale du Château de Tennessus,

La plus grande chambre fait presque 100 m², elle est au sommet du donjon. C’était l’ancien dortoir des soldats avec ses meurtrières et canonnières qui offrent une vue spectaculaire sur toute La Gâtine. Au premier étage, vous pourrez dormir dans la grande salle seigneuriale, c’est une pièce dans laquelle on suspendait une tente en fin de journée pour les invités qui restaient dormir, dans une autre chambre, vous découvrirez un balcon en caisson, c’est une  mezzanine en bois comme on les faisait au Moyen-Âge.
Philippa me racontait que ses hôtes disent qu’un séjour dans ce château, c’est une vraie coupure avec le monde moderne. Faut dire qu’à l’intérieur, vu l’épaisseur des murs, le Wifi, ce n’est pas vraiment ça. Et pour vraiment vous plonger dans l’époque féodale, vous pouvez aussi louer des costumes d’époque, il n’y a que la nourriture que Philippa n’a pas voulu reproduire. Au Moyen-Âge, on aimait la soupe d’avoine, les potages très très épais, le gibier avec de la sauce aux prunes. Philippa a préféré proposer des paniers repas à déguster dans les chambres ou dans le parc, avec des salades du jardin. Un jardin médiéval, bien sûr, avec des promenades en barque dans les douves du château !
Cuisine : réaliser une vraie salade Caprese,
On va d’abord commencer par les tomates, je me répète, mais c’est le moment ou jamais d’en profiter. J’ai goûté la semaine dernière à une belle grosse noire de Crimée de chez mon maraîcher, qui était absolument parfaite pour cette recette. Je l’ai taillée dans la hauteur pour en faire de belles tranches épaisses, d’1,5 cm d’épaisseur. Si vous trouvez ces énormes tomates dites "steak", vous pouvez aussi y aller, elles sont vraiment idéales pour ce genre de recettes. L’idée, dans ce cas, c’est de servir deux très grosses tranches par personnes, ça peut amplement suffire, mais si vous n’avez que des tomates d’un calibre moins balaise, alors partez sur de belles tomates rondes de base, bien mûres, l’essentiel, pour commencer, c’est d’avoir des produits qui ont du goût.
Il faut prendre une vraie mozzarella de bufflonne bien tendre, lactée, un peu acide, que vous coupez grossièrement, ça, on peut dire que ça se trouve plutôt facilement chez nous, et puis vous ajoutez pour terminer une sublime huile d’olive bien mûre, si vous êtes en vacances du côté des Baux-de-Provence, vous allez en trouver à la pelle. Un fruité noir, comme on dit là-bas. Et pour finir, de grosses feuilles de basilic frais, déchirées à la main, comme le font les Italiens pour ne pas que la lame de votre couteau les noircisse, un voile de fleur de sel et, la dernière vraie petite touche : quelques pincées d’un excellent origan séché,

Partager cet article

Repost 0

Ectac - Tous à Sète, les rues sont inondées par le vin, Allons aider ! -

Publié le par Sylvain.ectac

Ce mardi 2 août, 50.000 litres de vin ont été déversés dans les rues de la ville,

Ce mardi 2 août, 50.000 litres de vin ont été déversés dans les rues de la ville,

Plusieurs dizaines de milliers de litres de vin ont été déversés dans l'avenue du Maréchal-Juin à Sète dans la nuit du 2 août autour de 23h30. Selon France 3, l'alcool s'est ensuite répandu sur la chaussée, inondant même les caves et parkings souterrains des résidences des riverains.
C'est au total entre 20.000 et 50.000 litres de vin qui ont été perdus, compliquant grandement la tâche des pompiers de Sète. Les habitants se sont plaints de l'odeur forte dégagée par cette étonnante inondation, qui venait des cuves de Biron, un négociant en vin.
L'hypothèse d'un acte de sabotage était envisagée. Le Comité régional d'action viticole (CRAV) a revendiqué l'acte. "Pourquoi cette action ? On est toujours pas entendu, on a beau interpeller nos syndicats, on a beau faire un maximum d’interventions, on voit que ça ne porte pas ses fruits", a-t-il dénoncé. Le groupe aurait déjà mené plusieurs actions au cours du mois de juillet pour protester contre l'importation de vin espagnol à faible coût, alors que les caves françaises sont encore pleines,

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>