Ectac - Olives : les producteurs n'ont réalisé qu'une petite récolte -

Publié le par Sylvain.ectac

AGRICULTURE : Une année qui tranche avec la précédente où des records avaient été atteints,

AGRICULTURE : Une année qui tranche avec la précédente où des records avaient été atteints,

Ce matin de mars, Henri Derepas travaille au pied de ses oliviers à La Trinité. Cet oléiculteur s’attaque à la taille ses arbres. Pourtant, ce sont les olives qu’il devrait ramasser à cette période, comme c’était le cas il y a quelques années. « A cause du réchauffement climatique, les saisons ont été avancées, dit-il. On a terminé la collecte début décembre. » Conséquence : une production plus maigre de 40 % par rapport à l’année passée,
Et la sécheresse, qui a rendu ses olives plus petites, n’est pas la seule à s’être mise dans les pattes de la floraison de ses 1.100 pieds. « De nouvelles maladies apparaissent, des champignons et, cette saison, on a eu énormément de mouches », explique également Henri Derepas. Une succession de « soucis » qui pèse sur ses revenus : « On est en dessous du prix de revient », 
« L’an passé, on était dans une année record, relativise Jean-Philippe Frère, responsable de l’oléiculture au sein de la chambre d’agriculture des Alpes-Maritimes. Pour les professionnels, c’est une petite récolte. Mais cette inconstance se gère », 
En ramassant de bonne heure, le fruit est plus petit et plus vert. « Cela a un impact sur l’arôme, assure-t-il. D’ailleurs, plusieurs agriculteurs ont remporté des prix cette année. » En effet, les aléas climatiques n’ont pas empêché l’oléiculteur de Champsoleil, Henri Derepas, de remporter deux médailles d’or au Salon de l’agriculture. L’une pour sa tapenade, l’autre pour son huile,

Commenter cet article